Les dernières actualités de la commune de Limoges-Fourches
Journal de l'année 2019

Conseil municipal du 01/07/2019

Compte rendu du conseil municipal du 27/06/2019

Pour prendre connaissance du compte rendu de ce Conseil Municipal,
Cliquez ici

Tous les comptes rendus



Réunions communales à venir
DIVERS

Retrouvez tout l'agenda

Actualités diverses

Retrouvez toutes les actualités

Le mot du maire


Chères Limo-Furcassiennnes,

Chers Limo-Furcassiens,

 

Penser est facile,

Agir est difficile……

Agir est d’autant plus difficile, quand les attributions financières octroyées par l’Etat diminuent.

En effet, en 2018, la dotation financière de l’Etat a baissé de nouveau pour notre commune ; de 46 673 euros en 2015, elle est passée à 4 691 euros.

Nous sommes conscients que nous devons prendre notre part au désendettement de la Nation. Mais cette réduction de notre attribution est disproportionnée par rapport aux très faibles efforts faits par l’Etat.

Savez-vous que depuis de longues années, les inégalités en matière de dotations par habitant entre les communes varient du simple au double, selon que l’on habite une commune rurale ou une commune urbaine ?

Faire plus avec moins, tel est le défi auquel nous sommes confrontés. Conscients du niveau important des taxes et impôts de nos concitoyens, nous avons fait le choix de ne pas augmenter les impôts locaux, depuis le début de la mandature.

Diminuer les moyens financiers des communes rurales, c’est réduire leur capacité d’action et leur possibilité d’investir. Or le propre d’un Maire, n’est-il pas de travailler au développement de sa commune et de poursuivre les actions pour lesquelles il a été élu.

On peut se poser la question suivante : l’Etat, qui exerce une pression sur les maires ruraux, veut-il les décourager, afin de supprimer les communes rurales petit à petit ?

Malgré ces contraintes, je reste motivé parce que j’aime ma commune et ses habitants. Même si la technocratie, la complexité des procédures et la multiplication des normes et des réglementations rendent la tâche de plus en plus difficile.

Je ne suis pas saisi du « blues des maires des petites communes » et je compte mener à bien nos engagements, avec l’aide de vos élus et du personnel communal, durant les 16 derniers mois de cette mandature.

Je ne perds pas le goût du vivre ensemble, en militant pour une forte revalorisation de la démocratie locale.

En ce début d’année, je formule des vœux de prospérité, de réussite et de bonheur pour notre village et ses habitants.

 

 

Bons clics !

Philippe CHARPENTIER, Maire de Limoges Fourches